En partenariat avec

Article

24 iconographies
2 vidéos / animations
1 autoévaluation interactive
1 information au patient
1 information supplémentaire
Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner, prenez contact avec votre délégué régional EMC ou consultez notre site e-commerce

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 60,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    16 24 2 3


Pour en savoir plus sur ce titre
Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie
[61779]
Doi : 10.1016/S0246-0467(16)61779-8
Maladie de Dupuytren
 

J. Laulan  : Chirurgien orthopédiste, praticien hospitalier, E. Marteau : Chirurgien orthopédiste, praticien hospitalier, G. Bacle : Chirurgien orthopédiste, praticien hospitalier
 Services de chirurgie orthopédique et traumatologique 1 et 2, Unité de chirurgie de la main, Hôpital Trousseau, Centre hospitalier régional universitaire de Tours, 37044 Tours cedex, France 

Auteur correspondant.
Résumé

La maladie de Dupuytren est une affection fibroproliférative dont l'étiologie exacte reste inconnue. Elle apparaît vers 60 ans et s'exprime essentiellement chez l'homme. Sa prévalence est élevée dans les populations originaires du nord de l'Europe et leurs descendants. Elle débute par des formations nodulaires et peut être responsable d'un épaississement et d'une rétraction des structures fibreuses palmaires physiologiques avec constitution de brides fibreuses entraînant une flexion progressive et irréductible des articulations digitales. Sa physiopathologie est multifactorielle et met en cause des facteurs génétiques, environnementaux et généraux. La maladie évolue en trois phases : proliférative, caractérisée par la prolifération de fibroblastes et la présence de collagène immature ; puis involutive, avec orientation des myofibroblastes et du collagène selon les lignes de tension ; et résiduelle, avec peu de cellules et un collagène mature d'orientation uniforme. En l'absence de traitement étiologique, celui-ci reste uniquement symptomatique. Du fait de son caractère peu invasif, de son taux faible de complications et d'une récupération fonctionnelle rapide, la fasciotomie percutanée à l'aiguille doit être proposée en première intention. Elle est moins performante sur l'interphalangienne proximale (IPP) que sur la métacarpophalangienne, tant sur la correction que sur la récidive du flessum, en particulier chez les sujets jeunes. La chirurgie reste le traitement de référence car c'est elle qui retarde le plus une éventuelle récidive, mais au prix d'un taux élevé de complications et de suites prolongées. La fasciectomie est le geste chirurgical le plus couramment pratiqué actuellement. L'objectif est de réaliser une exérèse la plus complète possible des tissus pathologiques, obtenir une correction complète de la rétraction, au prix d'une arthrolyse de l'IPP si nécessaire, et de supprimer toute tension cutanée. Malgré les récidives et les extensions de la maladie, la majorité des patients conserve un bénéfice fonctionnel à plus de dix ans.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Maladie de Dupuytren, Fibromatose, Fasciotomie, Fasciectomie, Paume ouverte




© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Toute référence à cet article doit porter la mention : J. Laulan, E. Marteau, G. Bacle. Maladie de Dupuytren. EMC - Techniques chirurgicales - Orthopédie-Traumatologie 2016;12(2):1-16 [Article 44-430].

Accueil | Contactez-nous | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | © - Avertissements | Politique rédactionnelle | Politique publicitaire | Mentions légales | Crédits | Police de la Vie privée | Conditions d'accès
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Site de contenus : www.em-consulte.com | Portail corporate : www.elsevier-masson.com| Site d'emploi en santé : emploisante.com
EM-SELECT.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article